2ème forage d’exploration à Genève en octobre

  • par Rédaction
  • /
  • 2019-09-27 12:15:09
  • /
  • Genie.ch
  • /
  • 539

Un peu plus d’un an après le premier forage d’exploration dans le cadre du programme GEothermie 2020, le canton de Genève et les Services Industriels de Genève (SIG) entreprennent le deuxième forage d’exploration. Celui-ci sera plus profond que le premier et atteindra environ 1100 mètres de profondeur.

Les conditions géologiques du canton sont prometteuses, mais doivent être précisées grâce à un programme d’exploration. Le forage de Lully est le second forage d’exploration à moyenne profondeur du programme GEothermie 2020 après celui réalisé en 2018 à Satigny. Il vise à mieux connaître le sous-sol bernésien, dans un contexte géologique un peu différent de celui de Satigny, et à évaluer s’il est tout autant favorable au développement de la géothermie. Ce deuxième projet pilote permettra également de bénéficier du retour d’expérience technique et administratif de telles opérations pour les prochains forages.

Le premier forage réalisé à Satigny en 2018 a confirmé les prévisions faites lors de la phase de prospection puisque qu’il a permis de trouver, entre 420 et 744 mètres de profondeur, de l’eau à une température de 33°C qui remonte naturellement à la surface avec un débit de plus de 50 litres par seconde. A Lully, les zones de failles présumées qui affectent les couches calcaires sont d’un autre type et il convient d’explorer ce contexte pour évaluer s’il est tout autant favorable aux circulations naturelles d’eau chaude. Le forage de Lully avec une profondeur de 1100 mètres sera un peu plus profond que celui de Satigny.

Profiter des expériences
Afin de capitaliser sur les enseignements du premier forage de Satigny, la même machine sera utilisée et les mêmes équipes seront mobilisées. L’appareil de forage retenu est nettement plus léger que les installations habituellement utilisées pour les forages plus profonds, tout en disposant de tous les éléments de sécurité requis pour de telles opérations, comme par exemple des blocs d’obturation de puits (BOP) installés au sommet de l’ouvrage afin d’en assurer l’étanchéité par sa fermeture immédiate en cas, notamment, de fortes venues d’eau. Ce type de forage s’apparente à un chantier classique, sans nuisance particulière et conforme à la législation en vigueur.

Objectif géothermique genevois jusqu’en 2035
Genève mise sur la géothermie pour chauffer le canton avec une chaleur renouvelable et locale. Actuellement, Genève se procure plus de 90% de ses besoins en énergie en dehors du canton et la part en énergie fossile est d’environ 75%. Afin de baisser ces valeurs, Genève mise, entre autres, sur la ressource locale de la géothermie: 20% de l’énergie thermique dans le canton de Genève doivent être d’origine géothermique jusqu’en 2035.

Plus d’informations
Le programme «GEothermie 2020»

Article publié par GéothermieSuisse le 23.09.19


 Géothermie
 Energie

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Géothermie
     Energie