[Ailleurs] Déchets du tourisme européen : l’envers du décor

Mené pendant trois ans, le projet européen Urban Waste a permis de tester une vingtaine de bonnes pratiques de prévention des déchets auprès d’une dizaine de villes touristiques, dont Nice, Copenhague, Florence et Lisbonne.

Ce que représentent les déchets du tourisme ? « Impossible à dire », répond Maxime Kayadjanian, chef de projet Europe à l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (ORDIF), partenaire du projet Urban Waste. Lancée en juin 2016, l’opération a débuté avec un état des lieux des déchets générés par les activités touristiques dans 11 villes d’Europe, dont Nice. Résultat : « Les flux de touristes et les systèmes de gestion des déchets sont si différents entre les métropoles qu’on ne peut pas aboutir à une typologie homogène », explique-t-il. Certaines produisent peu de déchets (Copenhague et Santander). D’autres découvrent seulement le tri (Florence).

Simples et efficaces

« En revanche, nous avons expérimenté 22 bonnes pratiques à mettre en œuvre avec les hôtels, les restaurants et les municipalités. Des mesures simples qui se sont avérées efficaces dans la très grande majorité des cas », poursuit Maxime Kayadjanian.

Au premier rang d’entre elles, la lutte contre les déchets plastiquesa obtenu des résultats très nets. En remplaçant les dosettes de produits d’hygiène par des distributeurs automatiques, un hôtel lisboète a pu réduire de 20 % en 5 mois l’ensemble de ses déchets.

Formation indispensable 

Deuxième solution : la formation au tri des professionnels de la restauration et de l’hôtelleriea aussi permis de réduire le poids des poubelles. « La formation est indispensable. Malheureusement il existe un énorme turn-over des équipes dans ce secteur. Ce qui limite leur portée », nuance le chef de projet.

Difficile à évaluer, la promotion de l’eau du robinet fait pourtant partie des mesures prioritaires. Nice distribue environ 5 000 gourdes gratuites par an ainsi que des cartes localisant les fontaines publiques dans la ville.

Halte au gâchis 

Quatrième et dernière bonne pratique : la lutte contre le gaspillage alimentairea obtenu de très bons résultats. « La plupart des villes du projet ont joué le jeu. Des flyers ont été distribués pour sensibiliser les clients des restaurants, des ‘doggy bags’ ont été distribués, ainsi que des sacs pour rapporter les bouteilles de vin. Les déchets ont également été pesés de façon électronique dans les cuisines pour optimiser les menus », rapporte Maxime Kayadjanian. Ces recettes ont permis de réduire les déchets alimentaires de 30 à 50 % en 5 mois dans trois hôtels-restaurants de Tenerife. Une baisse significative également enregistrée à Nice « grâce à la forte campagne de communication menée par la mairie qui a compris qu’elle allait être gagnante en réduisant la facture du nettoyage de la ville et de la gestion des déchets ».

Article publié par lesfrançais.press, le 20/05/2019

Modéré par : Rédaction

Autres actualités dans "Informations générales"

Le boum du coworking va désengorger l’autoroute A1

Publié le 18 nov. 2019 - 18:23

DémobilitéLe plus grand centre d’affaires de Suisse inauguré à Etoy par IWG va contribuer à réduire le trafic pendulaire entre Lausanne et Genève. International Workplace Group (IWG) gère le plus grand réseau mondial de bureaux flexi (...)

Un matériau plus durable pour renforcer les ouvrages en béton

Publié le 18 nov. 2019 - 18:04

L'EPFL a mis au point une nouvelle génération de matériau cimentaire fibré ultra performant (BFUP) entre 60 et 70% plus écologique que le BFUP actuel. Il pourra servir à renforcer et à prolonger la durée de vie des ouvrages en béton (...)

Green Village: premier projet immobilier genevois à obtenir le label «One Planet Living»

Publié le 11 nov. 2019 - 08:41

Avec la signature d’un accord entre les parties prenantes, Green Village est devenu le premier projet de développement genevois à obtenir le label One Planet Living. Le plan d'actions formel repose sur dix principes qui exigeront un (...)


  • Publié le 27 mai 2019 - 15:53 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 372 fois
 Achat durable
 Déchet
 urban waste




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités