«Ces panneaux solaires ont 35 ans, mais ils sont comme neufs»

  • par Rédaction
  • /
  • 2019-08-21 09:27:26
  • /
  • Genie.ch
  • /
  • 603

La première installation photovoltaïque d’Europe reliée au réseau électrique se trouve à côté de Lugano, en Suisse. Aujourd’hui encore, elle parvient à produire de l’énergie avec une efficience étonnante, relève Mauro Caccivio, expert en qualité des systèmes photovoltaïques. Interview.

C’était en 1982, lorsqu’un groupe de chercheurs décida de construire une installation photovoltaïque à Canobbio, à quelques kilomètres de Lugano. TISO, acronyme de «Ticino Solare», avait une puissance de 10 kilowatts et était composée de 288 modules comprenant des cellules au silicium monocristallin.

«Il ne s’agissait pas d’une première mondiale, puisqu’il existait déjà quelques projets aux Etats-Unis. Mais c’était une nouveauté en Europe», raconte Mauro CaccivioLien externe, qui dirige l’équipe pour la qualité des systèmes photovoltaïques auprès de la Haute école spécialisée de Suisse italienne (SUPSILien externe).

En 2017, l’installation a été démontée du toit de l’Aula Magna de l’école de Canobbio et s’est retrouvée dans le laboratoire des chercheurs pour un examen approfondi.

«Il s’agit d’un projet pionnier, non seulement dans le secteur énergétique, mais aussi du point de vue scientifique»

Revenons aux années 1980. Comment était considéré le photovoltaïque à l’époque?

Mauro Caccivio: Il était encore associé aux cabanes ou chalets d’alpage, et comprenait seulement de petits panneaux pour la production de lumière. À l’époque, on ne voyait pas l’utilité de relier un panneau au réseau électrique: le prix était bien trop élevé. Un panneau coûtait environ 21 francs au watt, contre 25 centimes aujourd’hui. Le solaire n’était alors pas une source énergétique compétitive. Mais il a tout de suite suscité l’intérêt de la communauté scientifique.

Quelle est la particularité de la première installation solaire d’Europe reliée au réseau électrique?

Il s’agit d’un projet pionnier, non seulement dans le secteur énergétique, mais aussi du point de vue scientifique. Ce qui est intéressant, c’est que les promoteurs ont eu l’idée de vérifier le rendement des modules, soit les watts produits annuellement. Ils l’ont fait auprès du Centre commun de recherche de la Commission européenne, c’est-à-dire l’institut de référence pour le photovoltaïque en Europe.

Le fait d’avoir un monitorage et une traçabilité assurés par un laboratoire de référence est quelque chose d’unique au niveau mondial. Cela nous a permis d’étudier avec précision le comportement des panneaux dans le temps.

Quel est l’état d’un panneau solaire après 35 ans d’activité ?

Presque trois cinquièmes des 288 modules photovoltaïques présentent un rendement équivalent ou supérieur à 80% de la puissance initiale. Parmi ceux-ci, une trentaine sont pratiquement neufs, avec un rendement de 93%.

Retrouver la suite de l'article sur Swissinfo.ch

Article publié le 11.08.19 par Lui Jorio


 Photovoltaïque
 Réseaux
 Energie

Modérateur

  • Webmaster

    Membre du comité d'animation GENIE.ch

    Suivre
  • Dernière modération le 09/09/2019 - 12:02

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Photovoltaïque
     Réseaux
     Energie