Danone inaugure à Evian une nouvelle usine «zéro carbone»

Danone inaugure à Evian une nouvelle usine «zéro carbone»

Article publié par la Tribune de Genève le 12 septembre 2017, rédigé par Roland Rossier.

Le groupe français a décidé d’investir plus de 320 millions de francs pour doter son site d’embouteillage d’installations plus performantes et plus respectueuses de l’environnement.

L’idée de départ était simple: exploiter une source d’eau minérale alpine. A l’arrivée, le groupe Danone peut s’enorgueillir de posséder avec la marque Evian une véritable pépite. Et ce type de produit, qui représente pour l’entreprise une vache à lait grâce à l’appui d’une formidable machine marketing, cela se soigne. Hier à Amphion, entre Thonon et Evian, les dirigeants de la multinationale ont dépeint les contours de leur nouvelle usine, qui a poussé à la place d’anciennes installations. Entre 2011 et 2020, Danone aura investi 280 millions d’euros (environ 320 millions de francs) pour se doter d’un site ultramoderne. Non pas bourré de haute technologie, car il s’agit avant tout de mettre de l’eau en bouteille, mais axé sur le souci environnemental. CEO de la multinationale, Emmanuel Faber a assuré que ce site était le premier site industriel français «neutre en carbone», en étant notamment alimenté à 100% en énergies renouvelables.

Stéphane Dupays, directeur de ce site employant 1200 personnes – 200 de plus qu’en 2011 –, a détaillé l’investissement: 120 millions d’euros sont consacrés à la construction de nouvelles lignes d’embouteillage, 70 millions pour améliorer la logistique dans une optique multimodale (transport ferré en hausse, routier en baisse), 30 millions pour huiler les transports internes au moyen de navettes robotisées, 30 autres millions pour édifier de nouvelles salles techniques, près de 20 millions engloutis dans de nouveaux ateliers d’injection. Danone entend aussi miser davantage sur le transport ferroviaire. De 60%, ce mode de transport devrait être porté à 80% d’ici 2020. Et, pour réduire encore l’empreinte carbone, Evian songe à transporter l’eau en bateaux à voile.

La manifestation d’hier était auréolée par la présence du joueur de tennis Stan Wawrinka et de l’ancien champion de ski Jean-Claude Killy, administrateur de Danone. Mais, côté élus politiques, aucun ministre français n’a daigné se déplacer. Pourtant, Emmanuel Faber a lâché «qu’en France, un investissement d’un montant de 300 millions, cela arrive tous les dix ans». Le groupe Danone est-il fâché avec le gouvernement d’Emmanuel Macron? En revanche, la pluie était au rendez-vous. L’occasion pour Véronique Pencheniati, en charge des eaux chez Danone, de raconter que «ces gouttes de pluie rejailliront en quelque sorte dans la source en… 2032»

Lien vers l'article


Autres actualités dans "Informations générales"

La gestion des déchets, c’est bien, l’éco-conception, c’est mieux

Publié le 14 déc. 2017 - 09:56

Le secteur du BTP a appris à « déconstruire » mais ne remet pas suffisamment en cause ses modes constructifs pour adopter de manière générale les démarches d’éco-conception. « Dans les couloirs de Batimat, début novembre, on communiqu (...)

Une nouvelle plateforme suisse de crowdfunding dédiée à la croissance verte

Publié le 12 déc. 2017 - 13:02

Pour Pierre Biraben et Alan Tawil Kummerman, les cofondateurs de GreenCrowdFunder, la nouvelle plateforme suisse de financement participatif « ce qui est motivant dans une aventure entrepreneuriale c’est d’apporter une véritable exper (...)

La Suisse un accélérateur d'innovation durable !

Publié le 11 déc. 2017 - 21:55

B Lab (Suisse) est un organisme à but non lucratif qui sert à un mouvement mondial pour redéfinir la notion de succès dans le monde des affaires afin que toutes les entreprises soient en compétition non seulement pour être les meilleu (...)


  • Publié le 18 sept. 2017 - 16:59 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 246 fois
 Approvisionnement durable
 Ecologie industrielle
 Eco-conception
 Energie




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités