L'avenir est aux matériaux de construction de seconde main

L'avenir est aux matériaux de construction de seconde main
 
A Lysbüchel, dans le canton de Bâle-Ville, la conversion d’une plateforme logistique en zone artisanal et culturel a permis de mettre en pratique l’Urban mining. En effet, les façades ont été réalisées avec du bois et des tôles issus de la déconstruction de l’ancien bâtiment et les fenêtres proviennent de surplus ou d'erreurs de commande d’entreprises de la région. 
De cette manière, une grande partie de matériaux nécessaires à la réalisation de la nouvelle façade provenait soit de la déconstruction,  soit des alentours du chantiers pour ce qui est des fenêtres. C’est ainsi une grande part du CO2 qui aurait été libéré lors de l’incinération du bois ou de la production de matériaux neufs qui a pu être évitée !
 
Lien vers l'article complet et d'autres images: https://environnement-suisse.ch/fr/innovations/lysbuechel-areal
 
Source de l'image: OFEV
Partager :
2709
Auteur de la page

Rédaction

Modérateur

David Martin

Associé