La Suisse est en tête des pays les plus innovants du monde selon l'OMPI

L'Organisation Mondiale de la Propriété Individuelle édite depuis 11 ans l'indice mondiale de l'innovation. L'indice 2018 annonce la Suisse en tête de classement pour la huitième année consécutive. Les domaines de l'énergie et des technologies vertes sont à l'honneur de cette 11ème édition. 

L’Indice établit un classement de 126 pays en s’appuyant sur 80 indicateurs allant du nombre de demandes de titres de propriété intellectuelle déposées à la création d’applications mobiles, aux dépenses en matière d’éducation et aux publications scientifiques et techniques.

D'après le communiqué de presse de l'OMPI, la Suisse "se classe en tête eu égard à divers indicateurs relatifs aux brevets et aux titres de propriété intellectuelle et deuxième pour les produits manufacturés à moyenne et forte intensité technologique. Elle figure parmi les chefs de file à l’échelle mondiale pour ce qui concerne les dépenses de recherche-développement et la qualité des universités locales."

L’édition 2018 de l’Indice mondial de l’innovation, intitulée “L’innovation, source d’énergie pour le monde entier”, met l’accent sur la nécessité de développer l’innovation dans le domaine des technologies vertes respectueuses de l’environnement, sur fond de besoins croissants en énergie dans le monde entier. Les projections indiquent que, d’ici à 2040, les besoins en énergie à l’échelle mondiale seront jusqu’à 30% supérieurs à leur niveau actuel et les approches conventionnelles en matière d’augmentation de l’approvisionnement en énergie se révèlent intenables au regard des changements climatiques.

“L’innovation est, de toute évidence, indispensable pour résoudre l’équation énergie/environnement, mais gardons à l’esprit que cette innovation ne peut pas être uniquement technologique. De nouveaux modèles socioéconomiques et modèles d’affaires sont nécessaires, y compris au moyen de mesures visant à promouvoir des villes intelligentes, la mobilité fondée sur le covoiturage – et une citoyenneté mondiale mieux informée de l’incidence des diverses politiques énergétiques”, selon Bruno Lanvin, directeur exécutif chargé des indices mondiaux à l’INSEAD. “En définitive, nous devons faire en sorte que les solutions apportées aux défis qui nous sont posés dans le domaine de l’énergie soient adaptées aux besoins locaux, ne créent pas de bouleversements supplémentaires et réduisent les inégalités”.

En outre, l'édition 2018 voit pour la première fois la Chine faire son entrée dans le classement. 

Source et suite: Lire l'intégralité du communiqué de presse de l'OMPI du 10 juillet 2018. 


Autres actualités dans "Informations générales"

Genève, capitale de la finance durable ?

Publié le 10 déc. 2018 - 10:26

La finance durable, une approche cherchant à appréhender les risques et opportunités liés au développement durable, est en plein essor. Ainsi, un nombre croissant d’investisseurs s’engage — principalement de manière volontaire — à (...)

[Ailleurs] Zoom sur le recyclage des textiles usagés

Publié le 07 déc. 2018 - 08:54

Découvrez la cartographie des produits issus du recyclage des textiles usagés !  Une cartographie proposée par ECOTLC (éco-organisme français de la filière textile - linge - chaussure) Cette cartographie des produits issus du recyclag (...)

Télétravail : une alternative à la voiture

Publié le 05 déc. 2018 - 14:55

Alors que se déplacer dans le Grand Genève reste le point noir de ses habitants, modifier les modes de travail peut apparaître comme une alternative. Quatre experts ont partagé leur expérience à ce sujet lors de la troisième Table (...)


  • Publié le 12 juil. 2018 - 13:44 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 430 fois
 Efficacité énergétique
 technologie verte
  innovation
  énergie
  classement




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités