Le 2 août, l'humanité aura épuisé les réserves naturelles planétaires selon une étude

Le 2 août, l'humanité aura épuisé les réserves naturelles planétaires selon une étude

Article rédigé par Dorothée Laperche et publié par actu-environnement le 26 juillet.

Les ressources que la Terre peut produire en une année ont été épuisées, selon Global Footprint Network. Des solutions existent toutefois pour inverser la tendance.

Chaque année, l'épuisement du stock de ressources naturelles que la planète peut produire en douze mois intervient de plus en plus tôt. L'organisation non gouvernementale Global Footprint Network a en effet estimé qu'en 2017 notre consommation "à crédit" commencerait le 2 août. (...)

Cet outil d'alerte a été conçu par Andrew Simms du think tank britannique "New Economics Foundation". Il repose sur le calcul suivant : la division de la biocapacité mondiale (les ressources écologiques que la Terre est capable de générer en un an) par l'empreinte écologique mondiale (la demande annuelle de l'humanité), multipliée ensuite par le nombre de jours dans une année (365).

Dans le palmarès des pays qui creusent leur dette écologique figure en première position l'Australie. Si la population mondiale vivait comme cette dernière, il faudrait 5,2 terres pour assurer l'ensemble de ses besoins. Elle est suivie des Etats-Unis (5 planètes), la Corée du Sud (3,4), la Russie (3,4), l'Allemagne (3,2), la Suisse (3,1), la France et le Royaume-Unis (3). Les plus sobres du classement de l'ONG restent les Indiens avec 0,6 planète. Au final, au niveau mondial, les besoins requièrent l'équivalent de 1,7 planètes.

En cause : la surpêche, la surexploitation des forêts et l'émission de plus de dioxyde de carbone dans l'atmosphère que les forêts ne peuvent séquestrer.

Les solutions existent déjà. Parmi les pistes qui permettraient une importante réduction du CO2 atmosphérique en 2050 figurent : une meilleure gestion des frigorigènes (89,74 tonnes d'équivalent CO2), le développement des éoliennes terrestres (84,6), la réduction du gaspillage alimentaire (70,53), une alimentation riche en plantes (66,11) et une préservation de la forêt tropicale (61,23).

Lire l'article en entier


Modéré par : Rédaction

Autres actualités dans "Informations générales"

Les émissions suisses de CO2 baissent, en partie grâce aux biocarburants

Publié le 12 juil. 2018 - 13:53

A travers la statistique CO2 de l'année 2017, l'OFEV a annoncé dans un communiqué de presse que les rejets de CO2 sont toujours en baisse, et en partie grâce aux biocarburants.  La statistique CO2 de l'année 2017, après correction (...)

La Suisse est en tête des pays les plus innovants du monde selon l'OMPI

Publié le 12 juil. 2018 - 13:44

L'Organisation Mondiale de la Propriété Individuelle édite depuis 11 ans l'indice mondiale de l'innovation. L'indice 2018 annonce la Suisse en tête de classement pour la huitième année consécutive. Les domaines de l'énergie et des (...)

Fribourg lance un projet de loi pour lutter contre les déchets sauvages

Publié le 09 juil. 2018 - 10:17

Dans sa séance du 3 juillet 2018, le Conseil d'Etat a adopté et transmis au Grand Conseil le projet de loi modifiant la loi du 13 novembre 1996 sur la gestion des déchets (LGD) qui vise à lutter contre les déchets sauvages. De nouvea (...)


  • Publié le 31 juil. 2017 - 17:46 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 369 fois
 Sensibilisation
 Sobriété
 Eolien




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités