Les panneaux solaires auront compensé leur empreinte carbone en 2018

Dernière modification le 12/12/2016 - 08:58
Les panneaux solaires auront compensé leur empreinte carbone en 2018

La bonne nouvelle est tombée sous la forme d'un article, publié le 6 décembre 2016 dans le magazine Nature Communications. Une équipe de chercheurs des Pays Bas y a étudié 40 ans de déploiement progressif des panneaux photovoltaïques dans le monde, et évalué le rapport coût - bénéfices de ces derniers. Verdict : d'ici deux ans, les panneaux solaires auront permis d'éviter de générer plus de CO2 qu'il n'en a fallu pour les fabriquer. En effet, si une fois en place les panneaux photovoltaïques permettent de limiter l'emploi des centrales électriques à gaz ou au charbon, leur fabrication en revanche en génère une certaine quantité. En 1986, il fallait compter environ 409 grammes de CO2 pour un kWH estiment les chercheurs dans leur étude. Mais les processus de fabrication ont considérablement progressé au point qu'aujourd'hui, l'empreinte d'un panneau solaire n'est plus que de 20 à 25 grammes d'équivalent CO2. De pust, le retour sur investissement en matière énergétique s'effectue en 1 an aujourd'hui contre 5 en 1992. Ce qui fait qu'en plus d'avoir compensé d'ici 2018 tous les gaz à effet de serre (GES) émis pour les produire, les panneaux solaires pourraient aussi avoir "remboursé" dès l'année prochaine l'énergie qu'il a fallu dépenser pour les fabriquer. 

Lien vers la suite de l'article

Partager :
Auteur de la page

Rédaction