Paris aussi se met à l'écologie industrielle

Espace urbain dense de 350 hectares à cheval sur les 12e et 13e arrondissements de Paris, le Quartier des Deux Rives pourrait devenir d’ici trois ans, le premier projet d’écologie industrielle de la capitale française.

Pour lancer cette révolution urbaine, la RATP (transports publics de la ville) et la Ville de Paris souhaitent mobiliser les entreprises autour de la collecte des déchets et de la mobilité douce. La mise en œuvre des premières synergies est attendue à l’automne.

Tout a commencé en 2012 par une étude de diagnostic réalisée par la RATP sur la gestion des déchets papier-carton. L’idée était de mettre en place une collecte mutualisée de ces déchets de bureaux avec les entreprises installées autour du siège de la RATP, près de la gare de Lyon (12e arrondissement). « Cette motivation est partie du constat que le quartier de la RATP abritait une diversité et un tissu d’entreprises importants, explique Nathalie Jarosz, chargée d’études Environnement à la RATP. La gestion des flux de papiers et cartons, générés en grandes quantités, pouvait ainsi entraîner des bénéfices tant sur le coût que sur l’empreinte environnementale, liée notamment à l’optimisation du transport ». [...]

Lancé au printemps 2017, ce chantier d’écologie industrielle de 350 hectares, représente un vivier économique de 60 grandes entreprises et 700 TPE et PME. Soit un total de 100 000 emplois. Cela en fait le 4e quartier d’affaires de la métropole du Grand Paris. L’an dernier, une cartographie a été réalisée pour identifier les entreprises et leur profil. Ce quartier englobe quatre zones : gare de Lyon, Bercy, gare d’Austerlitz et Tolbiac. Il accueille des activités de bureaux, des services de recherche et d’enseignement hospitalier, de l’hôtellerie, des petits commerces et des services de transport.

Pour la mise en œuvre du projet, seules les entreprises de plus de dix salariés ont été prises en compte. « La sensibilisation des PME est plus difficile, explique Nathalie Jarosz, car contrairement aux grands groupes, ces structures n’ont pas forcément un poste à temps plein, chargé de l’environnement ou du développement durable ». Fin janvier, les premiers ateliers de travail ont été organisés et ont réuni une trentaine de représentants d’entreprises.  [...]

Les porteurs du projet, RATP et Ville de Paris, espèrent ainsi que ces réflexions vont se muer en synergies d’ici l’automne prochain : « les déchets, mais aussi, la gestion du foncier, la logistique, la mobilité douce, l’économie de la fonctionnalité, sont autant de thèmes susceptibles de prendre racine sur cet espace parisien ».

Une fois lancé, le Quartier des Deux Rives est voué à poursuivre l’aventure en autonomie. La création d’un club d’entreprises par exemple permettrait de gérer le réseau et les mises en relation en toute indépendance. Chaque type d’établissement peut y trouver son compte en travaillant non plus sur les résultats, mais sur la valeur créée, la réduction des coûts et l’empreinte environnementale.

Illustration: (c)RATP - Denis Sutton. Texte: Article rédigé par Catherine Moncel, publié le 27 février sur le site de l'Echo Circulaire. Pour lire l'article en entier, suivez ce lien


Modéré par : Rédaction

Autres actualités dans "Informations générales"

[A côté] Récit de la démarche de l'écoquartier Les Passerelles (Cran Gevrier, Hte-Savoie)

Publié le 18 sept. 2018 - 11:11

Ville & aménagement durable propose le 11 octobre prochain une visite de présentation de l'écoquartier Les Passerelles à Cran Gevrier, en Haute-Savoie à côté d'Annecy, en présence des acteurs de l'opération.L'occasion d'en savoir plus (...)

Genève cartographie son écosystème d'innovation

Publié le 11 sept. 2018 - 09:50

Afin de mettre en valeur les acteurs économiques et innovants, de faciliter les collaborations et de rendre les atouts de Genève plus visibles, la direction générale du développement économique, de la recherche et de l'innovation (...)

Carouge teste des réverbères solaires

Publié le 11 sept. 2018 - 09:35

Trois réverbères alimentés par la seule énergie solaire ont été installés à Carouge dans le parc de Batelle. Ils seront testés jusqu'à cet hiver, pour s'assurer qu'ils génèrent une lumière suffisante quand le soleil faiblit. Si l'essa (...)


  • Publié le 16 mars 2018 - 14:52 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 459 fois
 Ecologie industrielle
 Mutualisation
 Mobilité
 Economie de fonctionnalité
 Déchet




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités