La centrale de valorisation des matériaux d’excavation du Tunnel de Champel (Projet CEVA) par l'entreprise Marti SA

  • 2016-01-13 17:21:17
  • /
  • Genie.ch
  • /
  • 2 152

L’entreprise Marti a installé une centrale de valorisation sur le chantier du tunnel de Champel (projet CEVA), permettant un recyclage in-situ des matériaux d’excavation

  • Genève
  • Plateau de Champel
  • Date de début : juillet 2014
  • Date de fin : décembre 2016

L’excavation du tunnel de Champel, l’une des clés de la future ligne ferroviaire Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse (CEVA), impose l’excavation d’environ 200'000 m3 de matériaux alluvionnaires sur une longueur de 1630 mètres (station Champel-Hôpital comprise).

Le chantier doit respecter les prescriptions environnementales relatives au chantier situé en milieu urbain, incluant des limites à respecter en termes de génération de trafic, de génération de bruit et poussières et de minimisation de mise en décharge des matériaux d’excavation. Dans le soucis de respecter ces indications, l’entreprise Marti a installé une centrale de valorisation des matériaux d’excavation in situ.

Pour renforcer sa rentabilité, la centrale est conçue pour pouvoir être réutilisée sur d’autres chantiers. Elle est ainsi démontable sous forme de container pour faciliter son déménagement.

La centrale de valorisation transforme d’abord les matériaux d’excavation en agrégats, qui sont ensuite utilisés pour la fabrication de béton du chantier. Pour ce faire, les matériaux passent d’abord par deux étapes de concassage, et ensuite par une phase de lavage/criblage. L’eau utilisée dans ce processus est également recyclée. Les agrégats sont ensuite utilisés pour la production de béton certifié.

La centrale supporte une charge de 200t/h et permet une valorisation de 120 t/h et une production de béton de 60 m3/h

Tout le processus se réalise sur le chantier, sans encombrement de la voie publique et en respectant les prescriptions environnementales citées auparavant. 

Impacts environnementaux et économiques

  • 200’000 m3 de matériaux d’excavation qui ne sont pas mis en décharge.
  • 270’000 tonnes d’agrégats fournis via le processus de recyclage des matériaux d’excavation.
  • Environ 200'000 km d’approvisionnement en agrégats épargnés

Genèse et facteurs de déclenchement

Le chantier doit respecter les prescriptions environnementales relatives au chantier situé en milieu urbain, incluant des limites à respecter en termes de génération de trafic, de génération de bruit et poussières et de mise en décharge des matériaux d’excavation. Ces prescriptions environnementales exigeantes ont encouragé l’entreprise Marti à développer une centrale de recyclage des matériaux d’excavation in situ.

Principales étapes du projet - Facteurs d'accélération et freins

La durée totale du projet est de 5 ans (2013 – 2017). La centrale de valorisation a été mise en service en juillet 2014 et le démontage est prévu pour fin 2017. Le montage et la mise en service ont duré 6 mois. 

Porteur principal

  • Consortium Tunnel de Champel

  • Marti SA
  • Marti SA

Financeurs

  • Marti SA
  • L’exécution du Tunnel de Champel est financée par le CEVA (CFF et Canton de Genève). L’entreprise Marti a financé l’installation de la centrale de revalorisation de matériaux d’excavation.

Partenaires

  • Marti Construction SA, Marti Tunnelbau AG, Marti Technik AG
 Déchet
 Matériaux d'excavation
 Matériaux de construction
 Recyclage
 Réutilisation
 Tri

Modérateur

  • Webmaster

    Membre du comité d'animation GENIE.ch

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres projets

    Plus de projets

    Sur les mêmes thèmes

     Déchet
     Matériaux d'excavation
     Matériaux de construction
     Recyclage
     Réutilisation
     Tri