Production de Biogaz en Pays Rochois

  • 2016-12-20 13:40:40
  • /
  • Genie.ch
  • /
  • 2352

Faire rouler des véhicules grâce aux boues des STEP et de résidus organiques industriels

Un projet à la pointe de l'innovation, au service de l'autonomie énergétique et de la dépollution de l'air de la Vallée de l'Arve

  • Communauté de Communes du Pays Rochois
  • 74800 La Roche-sur-Foron
  • Date de début : juin 2014

La Communauté de Communes du Pays Rochois (CCPR) collecte les boues, graisses industrielles et huiles usagées pour les acheminer à la station d'épuration Arvéa, qui les traite e même temps que les eaux usées par co-digestion, lors de l'étape appelée la "méthanisation". 

Grâce au tout premier démonstrateur d'épuration membranaire de France, le méthane ainsi produit est ensuite filtré afin de lui conférer les mêmes exigences de pureté que le gaz de ville. Le biométhane  est alors prêt à être utilisé en remplacement du gaz naturel (chauffage, plaques de cuisson, eau chaude), ou en tant que carburant pour véhicules. Ce carburant, appelé Bio-GNV, est nettement plus performant que les carburants classiques en termes de pollution de l'air et de pollution sonore. Il est amené à être distribué à la station de Saint-Pierre-en-Faucigny et pourra alimenter les véhicules roulant au gaz, notamment des véhicules de service tels que les camions-bennes à ordures ménagères. 

Impacts environnementaux et économiques

  • Aucune émission de particules fines
  • Réduction de 80% des émissions d'oxyde d'azote, de 50% des émissions sonores, et de 80% des émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport à un véhicule diesel
  • Une production permettant de faire rouler quotidiennement et toute l'année 5 bennes à ordures ménagères, soit 40 véhicules

Genèse et facteurs de déclenchement

Les élus de la CCPR, conscients des problèmes de pollution atmosphérique en Pays Rochois, se mobilisent autour de la production d'énergie renouvelable sur leur territoire.

Principales étapes du projet - Facteurs d'accélération et freins

Les résultats concluant des tests de performance de l’épuration membranaire, conduits par la société Prodéval, prouvent que le démonstrateur est une technologique performante à un coût d’exploitation faible. Ces résultats encouragent les porteurs du projet à continuer les investissements. Mené en parallèle, le projet Equilibre regroupe des transporteurs demandant un carburant propre. L’idée de relier les deux projets émerge alors rapidement et les élus de la CCPR orientent le projet de méthanisation vers la production de Bio-GNV.

 

Des challenges sont apparus en raison du caractère innovant de la technologie utilisée. Premièrement, l’ADEME (en charge de délivrer l’autorisation), soucieuse de pouvoir répliquer l’expérience à d’autres territoires, a imposé des exigences élevées en matière d’indicateurs de qualité du biométhane. Le projet étant amené à servir d’exemple, le processus d’innovation se devait d’être irréprochable.

Deuxièmement, les porteurs du projet ont fait face à des acteurs dubitatifs quant à l’efficacité et la fiabilité de la nouvelle technologie. Les résultats de la mise en opération permettront de vaincre la résistance au changement.  

Porteur principal

  • Communauté de Commune du Pays Rochois

Financeurs

  • La Région Rhône-Alpes, grâce au programme CDDRA (contrat de développement durable en Rhône-Alpes)

  • L'Agence de l'Eau a réalisé une partie des investissements

  • L'ADEME a financé les études de faisabilité

Partenaires

  • Projet Equilibre (regroupement de transporteurs routiers)

Intervenant

  • GRDF (Gaz Réseau Distribution de France)

  • Suez Environnement

  • L'Agence de l’Eau

  • L'entreprise Prodéval, qui a conduit les tests de performance de l'épuration membranaire

  • L'ADEME

  • Le préfet de Haute-Savoie

  • La région Rhône-Alpes

  • La DREAL

Témoignage

« Nous n’en sommes qu’au début avec cette technologie, mais c’est déjà très prometteur! Avec ce projet, il y a une vraie volonté de montrer l’exemple et d’inspirer d’autres territoires. L’innovation du démonstrateur d’épuration membranaire est en soit une très bonne technologie, mais la plus grande avancée est mentale : beaucoup de personnes ont encore des idées reçues sur les véhicules roulants au gaz - dangereux, régulièrement en panne, pas fiables. Or on constate tout l’inverse avec nos véhicules de fonction au gaz, ils posent bien moins de problèmes que les véhicules diesel! Ce projet doit vraiment servir à prouver que de produire du biométhane localement, et de s’en servir comme carburant, est une voie d’avenir. Notre système marcherait d’ailleurs très bien en Suisse aussi : il n’y a aucune raison pour que ce qui marche en Pays Rochois ne marche pas de l’autre côté de la frontière! » 

Philippe Debord, directeur des services techniques de la CCPR

Lien web

 http://www.ccpaysrochois.fr/

Ressource

  • undefined
 Approvisionnement durable
 Biogaz
 Déchet
 Eau
 Eco-conception
 Efficacité énergétique
 Gaz naturel
 Innovation
 Mobilité
 Recherche et Développement
 énergie locale
  énergie propre
  énergie renouvelable
  biométhane
  valorisation des déchets
  Pays Rochois

Modérateur

  • Auteur de la page


  • Autres projets

    Plus de projets

    Sur les mêmes thèmes

     Approvisionnement durable
     Biogaz
     Déchet
     Eau
     Eco-conception
     Efficacité énergétique
     Gaz naturel
     Innovation
     Mobilité
     Recherche et Développement
     énergie locale
      énergie propre
      énergie renouvelable
      biométhane
      valorisation des déchets
      Pays Rochois