Zoom sur le concept de l'Hyperloop qui combine « La fréquence du métro et la vitesse de l’avion »

Zoom sur le concept de l'Hyperloop qui combine « La fréquence du métro et la vitesse de l’avion »

Article rédigé par Maxime Albors, publié sur le site novae.ca le 05.09.2017

Entretien avec Ryan Janzen, cofondateur de TransPod, l’entreprise ontarienne qui compte révolutionner l’industrie du transport grâce à sa version de l’Hyperloop.

En quoi consiste exactement l’Hyperloop de TransPod?

Tout d’abord je tiens à préciser que le concept d’Hyperloop a été initialement proposé par l’un des pionniers en aéronautique, Robert Goddard, et qu’il fut ensuite repris par Elon Musk qui est à l’origine de la création du terme « Hyperloop ». À l’heure actuelle, il y a trois entreprises dans le monde qui développent leur propre version du Hyperloop: HTT et Hyperloop One, toutes deux basées en Californie, et Transpod installée à Toronto.

L’Hyperloop est un système de transport terrestre pouvant atteindre des vitesses supérieures aux avions, tout en étant plus sécuritaire. Le système est basé sur un réseau de tubes à basse pression dans lesquels circulent des capsules soumises à une faible résistance aérodynamique et protégées des conditions climatiques. Notre système est conçu pour permettre le transport de passagers et de marchandises à moindre coût, garantissant des départs fréquents. Il s’approvisionne en énergie solaire et peut atteindre des vitesses supérieures à 1000km/h. Avec l’Hyperloop, notre objectif est d’améliorer la qualité de vie des usagers des systèmes actuels de transport et de stimuler les échanges commerciaux.

L’Hyperloop est présenté comme une véritable révolution : quels sont ses avantages par rapport aux modes de transport actuels?

L’Hyperloop est une réelle alternative aux modes de transport actuels et a plusieurs avantages touchant à différents domaines. D’un point de vue économique d’abord : le coût pour construire une ligne TransPod Hyperloop est un tiers inférieur à celui d’une ligne de train à grande vitesse classique. Côté technique, il est plus rapide que les autres modes de transport. Avec une vitesse moyenne prévue aux alentours de 700 km/h et une vitesse maximale supérieure à 1000 km/h, l’Hyperloop est 20% plus rapide qu’un avion et 200% plus rapide qu’un train. De plus, il n’est pas tributaire des conditions climatiques. Cela en fait un moyen de transport qui est à l’abri des turbulences aériennes, des atterrissages d’urgence, des retards et annulations causés par des orages, des ouragans ou des tempêtes de neige.

Son bénéfice environnemental est aussi important puisqu’il s’agit d’un mode de transport non polluant : il est alimenté par des énergies renouvelables, principalement solaire, et ce de façon autosuffisante. L’Hyperloop élimine donc autant les besoins énormes en énergies fossiles que les émissions de carbone du transport aérien.

Enfin, il s’agit d’un mode de transport qui a un fort impact social : sa rapidité permettra aux usagers de passer moins de temps dans le trafic, et donc d’avoir plus de temps pour profiter de la vie! L’Hyperloop a la fréquence du métro et la vitesse de l’avion. Pour vous donner un exemple, dans une quinzaine d’années, il sera possible de faire Montréal-New York en 45 minutes sans pour autant prévoir ce voyage plusieurs semaines à l’avance.

Lien vers la suite de l'article


Autres actualités dans "Informations générales"

NYC va plafonner les émissions des bâtiments

Publié le 21 sept. 2017 - 10:25

Article publié par la Tribune de Genève le 15 septembre 2017 La ville de New York va contraindre les propriétaires d'une surface de plus 2300 m2 à respecter d'ici 2030 des plafonds d'émissions. La mairie de New York a dévoilé jeudi (...)

L'étude « Habitat2020 » fournit des nouvelles conclusions

Publié le 21 sept. 2017 - 10:13

Le Réseau Construction durable Suisse (NNBS) et ses partenaires ont commandé une étude auprès de FehrAdvice & Partners afin de découvrir les motifs pour lesquels les Suisses optent pour ou contre un habitat durable.L’étude avait pour (...)

Le granulat recyclé s'invite dans le béton

Publié le 18 sept. 2017 - 17:09

Article publié sur le site constructioncayola.com le 11 septembre 2017. Photo: Ciments Calcia Le granulat recyclé résultant du concassage de déchets béton a été testé sur le chantier du nouveau contournement ferroviaire Nîmes Montpell (...)


  • Publié le 11 sept. 2017 - 16:56 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 196 fois
 transport
  hyper loop
  innovation




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités