A Fribourg, des chercheurs créent du "béton de bois"

A Fribourg, des chercheurs créent du "béton de bois"

image: Google Maps. Article publié par la Tribune de Genève le 5 juillet 2017.

Les structures alliant béton et bois sont de plus en plus prisées dans l'architecture. Une équipe a développé un béton porteur qui est composé à plus de 50% de bois.

Par rapport au béton classique, la différence principale réside dans le fait que le sable et les gravillons sont remplacés par du bois finement broyé, soit de la sciure, explique mercredi le Fonds national suisse (FNS) dans un communiqué.

Si les éléments à base de bois mélangés au ciment existent depuis plus d'un siècle, ils étaient jusqu'à présent uniquement utilisés dans des structures non porteuses ou à des fins d'insonorisation.

Dans le cadre du Programme national de recherche «Ressource bois» (PNR 66), une équipe de la Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg a voulu voir s'il était possible de recourir au «béton de bois» de manière plus ambitieuse.

Les chercheurs ont ainsi testé le volume et la granulométrie du bois ainsi que divers additifs. En raison de la part importante de bois, ces matériaux de construction protègent bien contre les incendies et sont un isolant thermique. Ils se caractérisent aussi par leur légèreté.

«Ils sont au moins deux fois plus légers que le béton classique; certains flottent même sur l'eau!», souligne Daia Zwicky, responsable de l'Institut des technologies de l'environnement construit de la Haute école, cité dans le communiqué.

Quelques années de tests

Les premiers tests de charge montrent que ce béton de bois peut également être utilisé dans les éléments porteurs. Le procédé développé se prête à la production d'éléments préfabriqués, précise le FNS.

Les scientifiques fribourgeois veulent réaliser des tests supplémentaires pour déterminer quelle composition est la mieux adaptée à chacune des utilisations, par exemple dans les dalles ou les murs.

(...)

Ecologique

Le composite offre aussi de nouvelles possibilités en matière de durabilité. Il se base en grande partie sur des ressources renouvelables. Lorsqu'il ne peut plus être utilisé en tant qu'élément de construction, il peut servir à produire de la chaleur. La sciure peut être valorisée en fin de vie dans les usines d'incinération, explique le FNS.

Lire l'article en entier


Autres actualités dans "Informations générales"

La gestion des déchets, c’est bien, l’éco-conception, c’est mieux

Publié le 14 déc. 2017 - 09:56

Le secteur du BTP a appris à « déconstruire » mais ne remet pas suffisamment en cause ses modes constructifs pour adopter de manière générale les démarches d’éco-conception. « Dans les couloirs de Batimat, début novembre, on communiqu (...)

Une nouvelle plateforme suisse de crowdfunding dédiée à la croissance verte

Publié le 12 déc. 2017 - 13:02

Pour Pierre Biraben et Alan Tawil Kummerman, les cofondateurs de GreenCrowdFunder, la nouvelle plateforme suisse de financement participatif « ce qui est motivant dans une aventure entrepreneuriale c’est d’apporter une véritable exper (...)

La Suisse un accélérateur d'innovation durable !

Publié le 11 déc. 2017 - 21:55

B Lab (Suisse) est un organisme à but non lucratif qui sert à un mouvement mondial pour redéfinir la notion de succès dans le monde des affaires afin que toutes les entreprises soient en compétition non seulement pour être les meilleu (...)


  • Publié le 10 juil. 2017 - 16:52 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 339 fois
 Bois
 Innovation
 Matériaux de construction




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités