A Hinzwil, l'usine d'incinération transforme les déchets en or

A Hinzwil, l'usine d'incinération transforme les déchets en or

Article paru dans le magazine sur le climat n°6, Zurich Suisse.

Grâce au thermorecyclage, l’usine d’incinération des ordures ménagères de l’Oberland zurichois (KEZO), à Hinwil, parvient à séparer des déchets et à recycler 99% des matières recyclables telles que l’or, le cuivre ou l’aluminium.

[...] Ainsi elle retire chaque année 60 kg d’or, 1500 kg d’argent et 800 000 kg de cuivre et d’alliages de cuivre des 100 000 tonnes de scories traitées. Parmi les métaux non ferreux, l’aluminium se taille la part du lion, avec 70% (3800 tonnes). Le fer représente environ 10 000 tonnes. «La teneur en cuivre de nos scories fines est au moins aussi élevée que celle du minerai d’une mine de cuivre», annonce Daniel Böni, directeur de KEZO et ravi du résultat. «Nous extrayons autant d’or d’une tonne de scories fines qu’une bonne mine d’or sud-africaine ne trouverait dans une tonne de minerai.» Il est cependant nettement plus écologique de recycler le métal que de chercher du cuivre ou de l’or neufs. Qui plus est, le tri et le recyclage des matières recyclables sont également intéressants d’un point de vue économique. A 5 francs le kilogramme, le cuivre extrait des déchets chaque année correspond à plus de 4 millions de francs. Et avec un prix de l’or actuel à plus de 40 000 francs, l’extrait chaque année par KEZO atteint tout de même une valeur de près de 2,5 millions de francs. Grâce à l’urban mining, ces matériaux deviennent une activité écologique dans une Suisse par ailleurs pauvre en matières premières. Une nouvelle aussi étonnante que réjouissante, quand on sait que cet or provient de déchets électroniques jetés aux ordures. Ces matières sont ensuite vendues à des fonderies et des entreprises de production, en Suisse et à l’étranger. 

Le mot magique: le thermorecyclage. Contrairement à l’extraction humide, où les scories sont éteintes dans un bain d’eau, le système mis au point par Daniel Böni et son équipe permet de traiter les scories à sec. Principal avantage: les métaux précieux s’agglutinent moins à la partie minérale des scories. [...] De plus, les scories sèches débarrassées de leurs métaux lourds polluent nettement moins les sols des décharges que les scories humides, moins bien traitées. [...]

Lire l'article

En savoir plus: www.kezo.ch 


Autres actualités dans "Informations générales"

Echosmile : l’innovation au service de la mobilité urbaine transfrontalière

Publié le 13 juin 2018 - 14:45

La FTI est membre du consortium Echosmile, piloté par l’Office de Promotion des Industries et des Technologies (OPI) et Archamps Technopole, un projet de mobilité urbaine qui met en scène des navettes collectives, autonomes et sur (...)

Lancement du nouveau réseau PALME Romandie

Publié le 11 juin 2018 - 09:21

Jeudi 7 juin a eu lieu le lancement officiel du réseau PALME Romandie pour des zones industrielles durables, soutenu par Genie.  L'association neuchâteloise Ecoparc s'est associé avec le réseau francophone PALME, déjà présent au Québ (...)

[Ailleurs] Les « forêts urbaines », essentielles aux villes de demain

Publié le 08 juin 2018 - 14:12

Cet article est publié en collaboration avec les chercheurs de l’ISYEB (Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité, Muséum national d’Histoire naturelle, Sorbonne Universités). Ils proposent chaque mois une chronique scientif (...)


  • Publié le 05 mars 2018 - 09:05 GMT
    par Aurélie Stamm|Genie.ch
    Vue 284 fois
 Déchet
 Energie
 Innovation
 Métaux
 Métaux ferreux
 Métaux non ferreux
 Minerais
 Procédés propres et sobres
 Recyclage
 Ressourcerie
 Réutilisation
 Tri




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités