Les plaquettes de bois contiennent tant d'énergie!

Des scientifiques de la Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) à Yverdon ont construit une installation permettant de déterminer la teneur énergétique des plaquettes de bois lors de leur livraison à la centrale de chauffage à bois. 

Le bois est une ressource appréciée pour la production d'eau de chauffage et d'eau chaude. Malgré cela, les fournisseurs de plaquettes de bois ne connaissent généralement pas leur teneur énergétique précise, tout comme les exploitants de centrales de chauffage. Cette nouvelle a donc de quoi réjouir les professionnels du secteur.

Quel est le bois le mieux adapté pour la cheminée ou le poêle en faïence ? Les bûches de chêne génèrent une braise durable, le hêtre est connu pour ses belles flammes et le bouleau pour son odeur agréable. Les résineux comme le sapin et le pin brûlent plus rapidement car ils ont une moindre densité. Une chose s’applique malgré toutes ces différences : la quantité de chaleur produite par la combustion d’un kilogramme de bois est pratiquement identique avec tous les types de bois. Le pouvoir calorifique du bois est essentiellement déterminé par deux facteurs d’influence : la masse et l’humidité. Quiconque souhaite déterminer le contenu énergétique des plaquettes de bois doit les peser et déterminer leur teneur en humidité.

C’est exactement ce que Roger Röthlisberger, Julien Ropp et Thierry Stäger n’ont cessé de faire au cours des deux dernières années. (...). Avec leurs partenaires, les trois scientifiques ont construit une installation permettant de déterminer le contenu énergétique des plaquettes de bois avant la combustion. 

Röthlisberger et ses collègues sont confiants. De telles installations de mesure pourraient pousser les exploitants de centrales de chauffage à brûler le bois encore plus efficacement qu’aujourd’hui étant donné qu’ils y trouveraient un intérêt économique. Le bois en tant que source d’énergie pourrait ainsi être utilisé encore plus efficacement, ce qui permettrait également de réduire les émissions de polluants et ainsi d’améliorer la qualité de l’air : deux critères en accord avec la stratégie énergétique 2050 de la Confédération.

Source: Article rédigé par Benedikt Vogel, sur mandat de l'Office fédéral de l'énergie/OFEN et publié sur Cleantech Alps le 25 juillet 2018. 


Autres actualités dans "Informations générales"

Genève, capitale de la finance durable ?

Publié le 10 déc. 2018 - 10:26

La finance durable, une approche cherchant à appréhender les risques et opportunités liés au développement durable, est en plein essor. Ainsi, un nombre croissant d’investisseurs s’engage — principalement de manière volontaire — à (...)

[Ailleurs] Zoom sur le recyclage des textiles usagés

Publié le 07 déc. 2018 - 08:54

Découvrez la cartographie des produits issus du recyclage des textiles usagés !  Une cartographie proposée par ECOTLC (éco-organisme français de la filière textile - linge - chaussure) Cette cartographie des produits issus du recyclag (...)

Télétravail : une alternative à la voiture

Publié le 05 déc. 2018 - 14:55

Alors que se déplacer dans le Grand Genève reste le point noir de ses habitants, modifier les modes de travail peut apparaître comme une alternative. Quatre experts ont partagé leur expérience à ce sujet lors de la troisième Table (...)


  • Publié le 06 août 2018 - 15:45 GMT
    par Rédaction|Genie.ch
    Vue 289 fois
 bois
  bois-énergie
  chauffage
  chaleur
  ressource
  valorisation
  recherche
  innovation




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités